Mon parcours de coloriste s’est construit lors de trois enseignements majeurs :

 

- l’enseignement de Monique Baroni (Présidente d'Honneur du salon d'Automne de Paris - coloriste internationale renommée), dans les années 2000 à 2004,

- les cours de l’Académie de Port Royal à Paris avec Arlette Le More, autre grande coloriste, en 2004 et 2005,

- les cours des Beaux Arts de Rennes, en 2009 et 2010.

 

Ces enseignements d'excellente qualité et complémentaires sont venus enrichir ma formation initiale de scientique qui m'a apporté des bases d'architecture et de composition.

Je peins toujours dans une ambiance musicale qui me donne l'illusion d'écrire une partition de notes colorées (des noires, des blanches, des silences, des changements de rythmes...).

Depuis 2011, de nombreuses expositions, principalement dans l'ouest de la France (par choix de vie), ont attiré l'attention des visiteurs et de la presse quotidienne et spécialisée.

Des extraits d'articles de presse mettent ainsi en lumière mon intérêt pour la géométrisation de l'espace au service de couleurs fortes. 

Dans «Art Actualités magazine» : «Ses compositions dénotent une longue sensibilité à la verticale. Sur les formes élancées qu’il crée se greffe une sensibilité évaporée toujours rehaussée de couleurs chatoyantes».

 

Dans «Valeur de l’Art» : «Ses vues portuaires possèdent la magie des aurores boréales. La couleur gagne en intensité et en relief par le jeu savant des courbes. Le peintre sait également nous charmer par l’atmosphère particulière de ses marchés et leurs couleurs pleines de mystère».

 

Dans «Ouest-France» : «Les couleurs de ses toiles sont audacieuses, vives, riches et pleines de vie. Elles attirent le regard dans une composition à la fois orignale et rigoureuse. L'ensemble constitue une véritable poésie».


Dans «Le Trégor» : «Ses bords de mer sont magiques et ses fêtes maritimes vivifiantes».

Dans «Le Télégramme» : «Ses sujets semblent vouloir sortir de la toile tant le mouvement est présent».

Dans «Pratique des Arts» : «l'originalité de sa démarche repose sur une quasi-absence de mélanges pour préserver la pureté et la luminosité des couleurs posées sur la toile».